Le petit jean jau

Visitez le site Jean Jaurès Dernière mise à jour: 25.10.2020

L'aviron, une passion

Le 25/10/2020

       L'aviron souvent comparé au canoë/kayak est un sport qui ne possède pas de points communs avec ceux-ci, si ce n'est qu'ils se pratiquent sur l'eau. 

L'aviron est souvent qualifié du sport le plus complet au monde. En effet, en le pratiquant, tout notre corps est actif. Pour avancer, ce sont tout d'abord les jambes qui poussent, puis le dos et les bras. Comme on rame à l'envers, l'équipage du bateau des enfants de 11 à 14ans est constitué d'un barreur en plus des rameurs, celui-ci dirige le bateau. Il y en a également un dans les bateau de 8 rameurs. L'aviron est également un sport très varié. On peut ramer tout seul, à 2, 4 ou 8, et ce avec une ou de pelles.

L'aviron, un sport d'hiver en été. Il se pratique aussi bien en été sur le canal qu'en hiver en salle. Les entraînements intérieurs sont aussi très divers; ergomètre, musculation, gainage...

Au printemps et en automne, ramer sur le canal est un vrai plaisir, c'est agréable. Le bateau glisse sur l'eau, ce qui procure une sensation de liberté.

Un entrainement type d'un rameur en hiver:                                        Un entrainement type d'un rameur en été:

Lundi: 2h de musculation                                                                    Lundi: 2h de musculation

Mardi: 2h d'ergomètre                                                                        Mardi: 2h de bateau

Mercredi: 2h de bateau                                                                       Mercredi: 2h de bateau

Jeudi: 2h de musculation                                                                    Jeudi: 2h de musculation

Vendredi: 2h d'ergomètre                                                                   Vendredi: 2h de bateau

Samedi: 2h de bateau                                                                        Samedi: 2h de bateau

Dimanche: footing, bateau ou repos                                                    Dimanche: footing, bateau ou repos

A cela s'ajoute des compléments footings et gainage en fin de séance. 

 

          La musculation est nécessaire si le rameur veut être performant. Les jambes, bras et dos sont très sollicités. Cependant, la technique elle aussi est vitale. Si une personne est forte mais qu'elle n'a pas de technique alors elle risque de se retourner en bateau et de perdre sa course. Il faut tout d'abord partir de la position; jambes et bras tendus et dos en avant puis, ramener ses pieds jusqu'à son torse en ramenant le dos en arrière, une fois que les mains sont passées au-dessus des genoux, alors les bras peuvent se plier. Une fois que les jambes et bras sont pliés et que le dos est légèrement penché en arrière, le rameur sort ses pelles de l'eau et tout en appuyant sur ses pelles afin qu'elle ne touchent pas l'eau et ainsi qu'elles ne fassent pas perdre de la vitesse pendant qu'il glisse, le rameur avance sa coulisse afin de retrouver sa position initiale. Ce retour, lorsqu'il a les pelles hors de l'eau doit être proportionnellement plus lent que le mouvement où il tire sur ses pelles et qu'elles sont dans l'eau. En effet, l'aviron est un sport de glisse et si la coque ne glisse pas sur l'eau parce que le retour est trop rapide, le rameur perd de la vitesse et s'épuise en vain.  Le mouvement se décompose en 4 phases : jambes, dos, bras et retour. 

Il faut également faire attention à la position de ses mains afin qu'elles ne se heurtent pas car sinon cela provoque une pelle "coulée", c'est à dire que la pelle ne peut pas sortir de l'eau. Elle bloque donc le bateau qui ne peut s'arrêter, si le rameur est seul, il peut se retourner. Les mains doivent donc suivre un ordre : main gauche devant et au-dessus de main droite. 

Par ailleurs le rameur a un vocabulaire spécifique à assimiler; pelle (rame), coque (fond du bateau), babord, tribord, dame de nage, coulisse, pelle de pointe (une unique pelle, plus longue et épaisse), pelles de couples (les 2 pelles classiques), skiff (bateau seul), dénager (ramer dans le sens inverse), ramer, barreur (celui qui fait la direction dans le bateau et donne les ordres)...

Sans ce vocabulaire, l'entraineur qui suit souvent en vélo ou en bateau moteur ne peut communiquer avec son équipage. 

L'aviron est un sport complexe car il nécessite de la puissance, de l'endurance, une concentration très forte (si lors d'une course un rameur toune sa tête, le bateau perd une seconde), et une maitrise de la technique de ce sport.

 

Alexandra Miron & Evangéline Bertin

Page publiée le 25/10/2020 | Mise à jour le 25/10/2020 | Vue 787 fois