Le petit jean jau

Visitez le site Jean Jaurès Dernière mise à jour: 21.10.2020

Le numérique : pratique ou catastrophique ?

Le 21/03/2020

Le numérique : pratique ou catastrophique ?

 

      En cette période de crise sanitaire, les nouvelles technologies apparaissent comme la solution à tous nos maux. Le COVID19 plonge peu à peu le monde dans une crise économique, les entreprises, les commerces ferment. L’économie du pays ralentit. Cependant le numérique permet à de nombreux citoyens de continuer à travailler par le biais du télétravail. Ils peuvent travailler sans s’exposer au virus et ne sont pas mis au chômage partiel. Une très bonne alternative qui permet à bon nombre de Français de s’épargner de nombreux soucis. Les adultes ne sont pas les seuls concernés les élèves et étudiants eux aussi peuvent continuer à suivre leur cours de chez eux

      La France est passée au stade 3 du COVID19 le 14 mars. Cela a eu pour conséquences la fermeture des établissements scolaires, des crèches jusqu’aux grandes écoles et facultés, ainsi que la fermeture de divers lieux de travail. Seule une minorité de commerces publiques restent ouverts tels que les pharmacies, les banques, magasins alimentaires… Ainsi le télétravail est une véritable bénédiction ; certaines entreprises, pour lesquelles le télétravail est possible, peuvent en effet rester en activité et ne pas faire faillite comme d'autres et minimiser les pertes financières.

Mais en quoi consiste le télétravail ?

      Le télétravail est le fait de travailler chez soi, à distance d’où le terme grec « tele » du lieu où le travail est demandé. Cela est possible grâce à des outils informatiques comme les ordinateurs, tablettes, smartphones… Le télétravail est un concept qui a vu le jour aux Etats-Unis grâce à Jack Nilles en 1975. On parlait alors de « telecommuting ». 

     D’après l’INSEE, en 2017, le pourcentage de télétravailleurs en France était de 18,9%. Trois ans plus tard, en février 2020, il est de 29%. ,Le télétravail présente de nombreux avantages pour les employés car ils peuvent, par exemple, s’organiser à leur guise ; horaires de travail souples, ils peuvent faire des pauses quand ils le souhaitent sans affecter l’efficacité de leur travail, ils ne perdent pas de temps dans les transports ce qui entraîne une réduction du niveau de stress, il y a également moins de nuisances sonores.

→Les employeurs peuvent favoriser le télétravail pour diverses raisons tel le fait de pouvoir embaucher plus facilement des personnes handicapées, il y a une réduction des frais de locaux, pas de déplacements à payer, pas de licenciements en cas de déménagement de l’entreprise…

     Actuellement, depuis le 14 mars 2020 et ce, pour une durée indéterminée, le télétravail est une solution temporaire pour les personnes dans la vie active actuellement confinées chez elle ainsi que pour les enfants et adolescents. En cette période de confinement peu de gens ont le droit de se rendre sur leur lieu de travail. Ainsi la majeure partie de la population encore en activité travaille de chez elle par ordinateurs, téléphones ou tablettes afin de ne pas s’exposer au virus. Les élèves et étudiants, eux, peuvent suivre leurs cours à distance grâce aux mêmes outils ; ordi, téléphones, tablettes. Pratique? Oui. Mais!

◊Quand nous avons fini de travailler que faisons-nous ?

Nous allons sur notre téléphone regarder nos comptes Instagram, Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux ou nous allumons la télé ou encore restons sur notre ordinateur pour regarder des films (merci Netflix), ou jouons à des jeux vidéos sur une console, l’ordinateur ou la télé. Quel est le point commun entre toutes ces activités ? Les écrans ! Et oui pas de numérique sans écrans.

Le numérique, que ferait-on sans lui aujourd’hui ? Il tue l’ennui, nous permet d’échapper à nos problèmes en nous déconnectant de la réalité, nous permet de rester en contact avec notre famille et nos amis qui sont loin de chez nous, grâce à des applications diverses on peut élargir notre cercle de fréquentation (je ne parle pas forcément des applications de rencontre, mais aussi des réseaux sociaux et jeux vidéo en ligne). Oui jusque-là c’est positif, pratique, utile.

Cependant, le numérique est néfaste pour notre santé à trop fortes doses.

Les écrans… que dire d’eux ? A mesure que les années avancent ils s’agrandissent ! Avant les téléphones possédaient un clavier avec des touches, puis celui-ci a disparu pour laisser place à un écran tactile avec clavier numérique, malgré ça il restait au moins 3 boutons en dessous de l’écran... Maintenant plus rien d’autre que l’écran. Tout le monde se précipite dépenser une somme d’argent incroyable pour un smartphone sans plus rien d’autre qu’un écran. Le dernier IPhone, le 11 Pro, vaut environ 1200 euros. Les plus anciens IPhones avec le bouton valent aux alentours de 300 euros. Vous vous demandez sûrement quel est mon problème avec les écrans.

Les écrans endommagent très fortement nos yeux. Rester trop longtemps et trop régulièrement devant un écran assèchent les yeux ; en effet on cligne moins des yeux lorsque l’on est devant un écran que lorsqu’on lit un livre. Lorsque nous lisons, nos yeux sont dirigés vers le bas alors que lorsque nous sommes devant un écran, nos yeux regardent droit devant nous et sont ainsi plus exposés et donc plus irrités.

 Utiliser beaucoup des appareils numériques favorisent également les troubles de la vision ; la myopie qui survient normalement à la puberté et qui est le plus souvent héréditaire, touche de plus en plus les personnes dans la vingtaine et dans la trentaine, elles utilisent des ordinateurs pour travailler.  

Chez les 16/24 ans car elles ne sortent plus assez (à cause des écrans ?) ainsi leur œil n’est plus habitué à regarder au loin, de plus ce sont eux qui sont le plus souvent en contact avec les écrans ; avec la réforme du lycée 4.0, ils passent encore plus de temps devant un écran puisque l’ordinateur devient leur principal support de travail. Le numérique remplace les livres à l’école mais également à la maison. Nos parents et grands-parents lisaient ou sortaient se promener et faire du sport dans leur temps libre, ils n’avaient pas beaucoup de possibilités pour se divertir. Nous, maintenant, nous favorisons les séries et films aux livres et sorties. En 2012 les 16/24ans Français, myopes sont 26%, en 2018 ils sont 31% d’après l’Asnav. Cette augmentation s’explique par le fait qu’un ado dans cette tranche d’âge regarde un écran en moyenne 9h30 par jour. Cela entraîne une perte d’aptitude de l’œil à voir loin car il n’est sollicité que pour voir de près.

Même les plus jeunes (dès la maternelle) sont de plus en plus atteints par cette déformation de la rétine. Pourquoi ? Parce que les écrans occupent à présent une place centrale dans le foyer des habitants du monde. Les spécialistes ; ophtalmologues, chirurgiens… s’inquiètent de l’évolution de ce trouble de la vision. Ils parlent d’une épidémie de myopie.

L’Asnav indique que les enfants de 4 à 10ans étaient 34% à présenter un trouble de la vision en 2018 alors qu’ils n’étaient que 32% l’année précédente. Ils sont en effet 1h30 chaque jour devant un écran.

 

C’est un problème à prendre très au sérieux et il existe des solutions pour éviter la myopie:

•Il est recommandé d’aller une heure dehors chaque jour car « La lumière du jour active la production de dopamine qui a un effet protecteur sur l’œil. Il est donc important de passer au moins une heure par jour à l’extérieur et de diminuer le temps d’écrans. » affirme Nicolas Lazeviel.

Il est également recommandé de ne pas se tenir trop près des écrans c’est-à-dire à 80cm de l’écran. De plus regarder l’écran en étant surélevé par rapport à lui permet de prévenir des irritations oculaires ainsi qu’une moins forte exposition de l’œil.

Faire une pause toutes les 30min est également fort conseillé. Durant cette pause, il faut regarder au loin et cligner des yeux afin de les réhydrater et ne pas faire perdre à l’œil sa capacité à regarder au loin.

Il existe également des lunettes anti-matière bleue. Elles protègent l’œil des rayons nocifs issus des écrans et permettent de s’endormir plus rapidement, d’éviter les maux de tête, aux yeux d’être trop secs et de ressentir des picotements. Ces lunettes peuvent se porter par-dessus des lentilles de contact.

Les écrans, en plus de coûter démesurément chers, nous sont nocifs alors, une recommandation, garder votre argent pour vous offrir des voyages et ainsi éviter des frais supplémentaires en achetant des lunettes et lentilles.

Si vous n'aimez pas voyager ou ne pouvez pas, les romans c'est super! Encore mieux que les séries, quand on en commence un, on ne s'arrête plus tant que l'on a ne l'a pas fini. Captivant. Et en plus c'est moins cher que les écrans ET bon pour la santé physique (lire n'abime pas les yeux) et mentale. Lire est un moyen de voyager, d'apprendre des choses, d'agrandir sa culture générale et d'échapper à ses problèmes. 

"Une heure de lecture est un souverain remède contre les dégoûts de la vie"

Montesquieu

 

Evangéline B.

Page publiée le 21/03/2020 | Mise à jour le 21/10/2020 | Vue 148 fois