Le petit jean jau

Visitez le site Jean Jaurès Dernière mise à jour: 31.05.2020

Le Cosmos, Dieu et la science

Le 09/09/2019

 "Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène" 

Citation de Louis Pasteur, biologiste, chimiste, microbiologiste et scientifique du 19ème siècle

     L’Antiquité (-3000 à 600) est une période de l’histoire souvent critiquée ou, tout du moins incomprise, au niveau de sa religion :

« Comment ils pouvaient croire à pleins de dieux ? »,  « Y croyaient-ils vraiment ? », «Qui a inventé les dieux?» ... sont des questions récurrentes. 

     Les Grecs et Romains étaient polythéistes, cela veut dire, qu’ ils croyaient et priaient plusieurs dieux.

     De nos jours les religions monothéistes sont plus courantes ; l'islam, le judaïsme et le christianisme. Il y a tout de même encore des religions polythéistes comme le bouddhisme, le shintoïsme, l'hindouisme.

     La principale différence entre ces deux types de religion durant l'Antiquité réside en le fait que les citoyens grecs et romains n'avaient pas de relation directe avec les dieux. Cela aurait été un sacrilège. Les dieux étaient un sujet de politique, ils décidaient de tout par le biais des augures, des présages ainsi que des prophéties.

     →Les prophéties étaient révélées par l'Oracle de Delphe, également appelée Pythie, qui annonçait le futur grâce à Apollon. En effet ce dieu grec connu pour sa grande beauté est également un dieu généreux qui accordait une prophétie aux citoyens de Delphes à des époques particulières de l'année. La Pythie était alors possédée par Apollon, en état de transe, et révélait la prophétie. Cet état de transe dans lequel elle était évanouie est, selon les contemporains de l'époque, dû aux exhalaisons prophétiques, pneuma, d'Apollon. En fait elle se tenait sur une faille géologique de laquelle des gaz toxiques sortaient.

     →Les augures sont des prêtes sacrificateurs qui étaient consultés pour obtenir des réponses. Celles-ci étaient trouvées dans les entrailles des animaux sacrifiés en l'honneur des dieux. Ce sacrifice devait être fait selon un certain rituel et uniquement fait par l'augure de la cité. En effet on communiquait avec les dieux par des sacrifices animaux et autres offrandes (encens). Ne pas les honorer, les reconnaître et ne pas leur offrir d'offrandes était considéré comme un crime contre la cité. La pietas (du latin devoir) est une valeur romaine très importante au sein de leur civilisation, elle exige un respect et un devoir envers les dieux et la famille.

        Au contraire les chrétiens, juifs et musulmans prônent une relation directe avec Dieu. C’est la chose la plus importante qu’un croyant doit avoir dans sa vie ; une véritable relation personnelle avec Dieu. Depuis le sacrifice de Jésus sur la Croix sur le mont Golgotha plus aucune personne n’a besoin de sacrifier des animaux.

→Dieu est un sujet de foi, de Salut pas un sujet politique. Au contraire puisque la Bible, le Coran et la Torah disent qu’ il faut se soumettre et respecter les autorités. Jésus lui-même a déclaré alors que les pharisiens tentaient de le piéger en posant cette question "Nous est-il permis ou non de payer l’impôt à César ?", "Rendez donc les choses de César à César, mais les choses de Dieu à Dieu".Matthieu 22, 15 à 22. Ainsi Jésus ne conteste aucunement les autorités et la politique des Romains et n'incite aucunement à une quelconque révolte.

 Mais.. sommes nous si différents des citoyens gréco-romains?

     En effet durant l'Antiquité, les Grecs et Romains ont inventé des dieux pour obtenir des réponses à chaque questions existentielles qu'ils se posaient, que ce soit sur l'amour, la mort, la vie... : Eros le dieu de l'amour, Hadès celui des morts, Janus le dieu des choix… ils ont créé une religion afin d'expliquer ce qu'ils ne pouvaient s'expliquer. L'Homme par nature a besoin et envie de savoir et comprendre.→C’était alors l'époque du muthos.

«L'Homme a-t-il un rôle au sein du Cosmos? Quelle est sa place dans la cité? Qu’ est ce que l'existence ? A quoi/qui la doit-on ?...» Les Grecs et Romains ont ainsi trouvé des réponses à toutes ces questions légitimes qu'ils se posaient. > L'Homme actuel a été créé par Héphaïstos (dieu du feu, de la métallurgie, machines...) à la demande de Zeus (roi des dieux et dieu du Ciel). L'Homme a été fait à partir de terre (oui! comme dans la Bible) et de feu. 

Les dieux leur ont apporté ces réponses et, jusqu’à une certaine époque, cela a suffit à la majorité. Puis, la science ; mathématiques, géométrie, astronomie… est venue et a répondu à ces questions par des réponses plus rationnelles, plus logiques. Ce nouveau système de pensée a bouleversé pour la plupart des savants leurs croyances et convictions religieuses. Les sciences leur ont permis d'expliquer le monde (physique et astronomie) et l'Homme (philosophie) d'une manière plus crédible et plus vraisemblable que par des mythes alors jugés, d'après eux, de fables bonnes à conter aux enfants le soir. Jusqu'au 18ème siècle, tous les philosophes étaient avant tout des scientifiques; mathématiciens, physiciens... Gottfried Wilhelm Leibniz philosophe allemand du 17ème siècle (dont Voltaire s'est inspiré et moqué au travers du personnage de Pangloss dans son oeuvre Candide) est un grand physicien qui a également découvert la gravité en même temps qu'Isaac Newton. C'est avec Platon (disciple de Socrate) aux environs des 6èmes et 5èmes siècles avant Jésus Christ que les savants ont cessé de croire aux mythes. Ils ont alors posé les fondements de la science moderne. Réalisation du premier modèle scientifique de l'univers; le modèle géocentrique. Les scientifiques de cette époque sont restés connus; Pythagore, Thalès, Archimède... →C’était alors l'époque du logos.

 

      Mais n'avons-nous pas reproduit en partie la même chose pour réfuter une vérité en laquelle tous croyaient à une époque : Dieu et La Création. Si c'était le cas, cela serait justifié par la nature de l'Homme. Celle-ci fait que nous voulons tout savoir et tout comprendre. Et Dieu et ses œuvres ne sont pas rationnelles. Selon les chrétiens la seule preuve que l'on puisse avoir à notre niveau est de faire des expériences personnelles avec lui.

 Alors... pourquoi ressemblerions nous hypothétiquement aux Grecs et Romains de la période antique ?

      Contrairement à ce que nous croyons enfants, à savoir que nous sommes de la famille des chimpanzés, nous n'avons aucun lien de parenté prouvé avec eux. Nous avons néanmoins 99% de notre ADN qui est le même que le leur.

Les scientifiques actuels pensent que l'Homme et le Chimpanzé ont un ancêtre commun qui existait il y a 9 ou 7 Millards d'années, celui-ci est appelé DAC (dernier ancêtre commun).

Mais! Ce n’est qu’une supposition, son existence n'a jamais été prouvée. Cette supposition expliquerait nos croyances scientifiques actuelles en génétiques particulièrement.

Cependant, de même qu'on ne peut prouver concrètement l'existence de ce DAC, on ne peut ni démontrer de façon physique ni réfuter de la même façon l'existence de Dieu.

      En effet pourquoi la théorie du DAC serait plus valable que celle de la Création avec Eve et Adam. Certes la science a énormément progressé mais une hypothèse reste une hypothèse.

 

        Cet article n'apporte donc pas de réponse mais un sujet de réflexion et pour ceux qui souhaitent l'approfondir, je vous recommande le film God’s not dead. C'est un film réalisé par Harold Cronk diffusé en 2014.

L'histoire se déroule de nos jours aux États-Unis. Un étudiant chrétien intègre une fac de philosophie dans laquelle un professeur absolument contre Dieu demande lors du premier cours d'écrire « God is dead ! » sur une feuille. Ce premier devoir assure la note maximale à tous mais Josh refuse. Alors son professeur lui demande de prouver l'existence de Dieu dans un délai limité ou sinon il devra quitter son cours. Le film montre les étapes du parcours de Josh et parallèlement à ça, la difficulté d'une fille dont le père est musulman à vivre sa foi dans la religion chrétienne.

 

Evangéline Bertin

Pièces jointes :

Page publiée le 09/09/2019 | Mise à jour le 31/05/2020 | Vue 258 fois