Le petit jean jau

Visitez le site Jean Jaurès Dernière mise à jour: 25.10.2020

La face cachée de notre quotidien

Le 08/11/2019

            La pollution, un sujet aussi passionnant que polémique et pourtant très peu nombreux sont les gens à être véritablement informés de ce phénomène mondial.. ou tout du moins à ne pas se voiler la face pour ne pas changer leurs chères petites habitudes et à ne surtout pas vouloir bousculer leur confort.

›la pollution tire son origine du mot latin polluere qui veut dire salir et profaner.

Et oui c'est direct mais à force d'attendre de plus en plus de choses seront irréversibles et pas seulement à l'échelle d'une vie humaine. Les médias ont beau parler de la pollution, rares sont ceux qui parlent de la pollution que tous provoquent quotidiennement! Quelles formes de pollution et comment? Pourquoi suis-je si sûre du fait que nous sommes tous concernés?

        L'industrie de la mode : Rares sont ceux qui n'aiment pas faire les soldes, qui n'aiment pas acheter des vêtements s'ils n'en ont pas besoin ou encore ceux qui boycottent les magasins dont les usines ont des employés travaillant dans des conditions de travail aussi dangereuses qu'inhumaines.

        Tellement de personnes se fichent de tout cela. Certes les accidents se produisent dans des pays éloignés du nôtre, certes les médias parlent brièvement des catastrophes qui se produisent dans les usines à cause d'un non respect des normes, mais cela veut-il dire que chacun doit continuer à agir comme s'il ignorait tout ce qui s'est passé?

        De plus même si les incendies, effondrements et autres dangers qui arrivent dans des usines où l'on fabrique des vêtements se passent à des milliers de km de nous... C'est pour nous faire des vêtements, à nous, qu'ils travaillent dans de telles conditions ou travaillaient pour certains. Nous sommes donc concernés!

Le sujet de l'article étant la pollution, nous allons aborder un autre aspect négatif de l'industrie de la mode.

Pourquoi ? • Les vêtements commandés via internet, nous sont livrés pour la plupart de loin et par avion ce qui a un impact considérable sur l'environnement au niveau des émissions de CO2. Cependant cela ne concerne pas toutes les entreprises, certaines ont des centres de stockage éparpillés dans toute la France; Zalando par exemple.

• Faire les magasins.. la plupart sont situés dans la couronne périurbaine ce qui entraine donc des embouteillages car la majorité des personnes se rendent dans les magasins en fin de journée après leur travail. Les embouteillages nous obligent à consommer deux fois plus d'essence au km car nous alternons constamment entre démarrage et arrêt. 

• Mais surtout.. la fabrication même des vêtements est extrêmement polluante. Chaque année 1.2 milliard de CO2 est émis par an, ce qui place l'industrie de la mode à la seconde place dans les sources de pollution mondiale. Elle pollue plus que les transports. En effet le textile nécessite beaucoup d'eau, et de ressources exploitables dans certains pays avec un climat particulier. Pour faire un t-shirt, on a besoin de 2 700L d'eau soit 70 douches, un jean nécessite 11 000 L d'eau soit 285 douches

→Elle utilise 4% des ressources en eau potable de la planète. 

• Pour faire un t-shirt, on prend du coton en Afrique, on va jusqu'en Chine pour le teindre avec la couleur de notre choix puis, en Inde pour le transformer en t-shirt avant de le transporter en Europe ou en Amérique pour le vendre. Beaucoup de transports par avion et camion.. beaucoup d'émissions en CO2; 1.2 milliard chaque année.

Solutions:

-Donner ses vêtements trop petits à sa famille, amis

-Les déposer dans des bennes; Le Relais, Emmaüs...

-Les donner à des associations caricatives pour les migrants, SDF ...: Les Restos du Coeur, ou les magasins Emmaüs

-Acheter ses vêtements dans des friperies ou sur des sites tels que Vinted pour leur donner une seconde vie

-Acheter des vêtements fabriqués localement et donc qui n'émettent pas beaucoup de CO2 (moins de transports)

 

       Le numérique.. concerne tout le monde. Plus de la majorité des Français possèdent un smartphone. Pourtant c'est un véritable fléau pour l'environnement. Les smartphones, moteurs de recherches et stockages de données polluent énormément.

       En 2015, d'après l'INSEE, 65% des Français possédaient un téléphone portable.. 2 ans plus tard ce sont 94% des Français qui ont un smartphone! Et encore.. tous ceux qui sont à la pointe des dernières technologies et qui s'achètent le tout dernier téléphone portable tous les 6 mois n'en possèdent pas qu'un seul. De même que de nombreuses autres personnes qui gardent leurs anciens téléphones, ordianteurs et tablettes au lieu de les revendre ou de les faire recycler.

      Les matériaux utilisés pour fabriquer un outil électronique se recyclent, pourtant, très rares sont ceux qui leur donnent une seconde vie. Un téléphone est composé de : environ 50% de plastique, 15% de verre, 15% de cuivre etc.. (recyclage ooreka). Par ailleurs les matières utilisées pour construire des smartphones, tablettes, ordinateurs et autres engins numériques tels que les montres connectées sont fabriquées avec des matières qui seront bientôt épuisées.

      Pour un appareil technologique, il est nécessaire d'avoir, en plus de l'argent et de l'or, des minerais rares tels que l'antimoine et le gallium, en l'occurence pour les puces électroniques. C'est d'ailleurs la Chine qui en a le principal monopole.

•Afin de recycler son appareil électronique, plusieurs solutions sont proposées:

-le donner à son opérateur ; il peut soit vous donner de l'argent, soit faire un don à une association caricative

-le transmettre à un site en ligne ; il le récupère en bureau de poste et le revend à des pays pauvres, trie les matériaux et les recycle, les répare.

-le donner à un ami ou à une association caricative

 

      Mais la simple fabrication de l'appareil bien que polluante, n'est pas la principale source de pollution causée par l'engin. En effet, la pollution numérique est plus forte que l'aviation civile. En 2000 cette pollution représente 1% de la pollution dans son ensemble, 2016=2%, 2020=4% et ces données ne  comptent pas la pollution de la propagation des ondes électro-magnétiques

Pourquoi? •Recharger son appareil consomme beaucoup d'électricité, tout le monde le sait mais, pour autant tout le monde ne débranche pas son chargeur de la prise quand il ne l'utilise pas alors que, même si l'appareil ne charge pas, le courant passe et donc, de l'électricité est utilisée. Outre cette pollution inutile, la facture d'électricité augmente considérablement...

•Mais le pire, et le moins soupçonné sont les recherches que nous effectuons sur Google. Chaque jour 30 000 milliards de pages sont indexées sur google et 3.3 milliards de requêtes sont effectuées chaque jour sur Google et pour chaque recherche, 7g de CO2 sont générés. Ce qui est donc énorme!

7x3 300 000 000 =21 000 000 000 grammes de CO2 chaque jour


•Les prises de conscience ne sont pas finies! Parlons des mails, chaque jour 293.6 milliards d'e-mails sont envoyés en 2019. .. Parmis ces milliards de mails seuls 10% sont lus. Donc 90% des mails sont inutiles. Un mail envoyé avec un pièce jointe émet 19g de CO2. C'est énorme mais ce n'est pas fini.. Tous les mails non supprimés polluent également, un mail stocké sur une période d'un an émet 10g de CO2. Cependant supprimer de sa corbeille 30mails revient à laisser allumer une ampoule durant une journée entière.

 •Mais.. où sont stockés ces mails qui restent dans nos boîtes mails? Dans des Data Centers, des grands bâtiments qui servent à stocker les données. Pratique aussi bien pour les mails que pour les photos envoyées sur Google photos ou le Cloud par exemple. Pratique mais absolument pas écologique. Ces Data Centers émettent énormément à cause de la constante ventilation nécessaire et de la forte consommation d'électricité. Les Centres doivent être tempérés à 20° C et donc ventilés car les systèmes informatiques sont défectueux au dessus de cette température en raison de trop fortes chaleurs. La consommation d'électricité est elle aussi très importante. En 2017 les Data Centers représentaient 18% de la consommation mondiale en électricité.

 

        La mode et le numérique sont des choses quotidiennes et indispensables mais des solutions existent. A nous de faire les efforts pour sauvegarder au maximum notre planète. Ces deux formes de pollution relèvent de la responsabilité de chacun. Vous pouvez faire la différence car même si d'autres continuent sans rien changer, d'autres encore cesseront. Il nous faut sensibiliser les gens autour de nous sur ces deux sujets.

 

Evangéline Bertin

 

Pièces jointes :

Page publiée le 08/11/2019 | Mise à jour le 25/10/2020 | Vue 263 fois